Dans la vie il existe plusieurs situations désastreuses ou plusieurs aléas auxquels l’homme peut se confronter. Dans bon nombre de cas lorsque ces aléas interviennent il est très difficile d’y remédier ou de rassembler les fonds nécessaire à la résolution de ladite situation. A partir de l’expression « mieux vaut prévenir que guérir » l’homme a pu mettre en place des mécanismes lui permettant de surmonter plus facilement un éventuel sinistre à venir. Au nombre de ces mécanismes on peut citer le cas des assurances. Une assurance est un contrat par lequel un assureur garantit à un assuré une indemnisation en cas de réalisation du sinistre assuré moyennant une prime versée par l’assuré périodiquement. Les assurances embrassent plusieurs domaines : la banque et la finance, le sport, la médecine, les assurances sont aussi présentes dans la vie courant (responsabilité civile, assurance-incendie).

Sur quel principe se repose une assurance viagère ?

Par définition une assurance viagère est un contrat d’assurance permettant à l’acheteur d’un bien en viager de s’assurer dans le cas où il décéderait avant le vendeur de ce bien. Ce qu’il faut savoir c’est que lors d’une vente en viager le débirentier c’est-à-dire celui qui doit payer une rente peut décéder avant le crédirentier ou le bénéficiaire de la rente. Alors le reste de la rente à verser est supporté par les héritiers du débirentier car c’est une opération qui s’appuie sur la longévité du vendeur qui est bien sur un aléa. Alors certains débirentiers optent pour une assurance viagère décès qui va prendre en charge la rente à verser au crédirentier par ses héritiers.

Les détails lors des engagements !

Lorsque vous prenez des engagements ou lorsque vous souscrivez à un contrat d’assurance il faut toujours prendre la peine de voir l’impact de cet engagement sur vous et vos héritiers pendant et après votre vie. C’est pourquoi le souscripteur doit prêter une attention particulière à la police d’assurance et à l’avenant.